• Chronique N°8

    Bienvenue dans la brigade d’exécution

    de la peine de mort par réparation !

     

    Chronique N°8

    Nous sommes sur un manga dessiné et scénarisé par Kishimoto Seishi ! Sorti en 2014 au Japon et cette année en France. Il compte 5 volumes en Versions Originales. Le manga est FINISH AU Japon. En France le tome 1 et 2 sont disponible le 3 éme arrive au moins de décembre ( le père Noel du mangas sera j’espère au RDV pour moi trop de sorties mangas en décembre ). Le manga est édité par KUROKAWA en France ! Il est classé comme un Shônen mais vu le thème abordé je l'aurai classé dans un Seinen . Enfin bref à voir dans les prochains Tomes.

    De quoi ça parle ?

    On arrive dans le sérieux ! On va parler de la peine de mort ! Ouais ce n'est pas la joie! Au Japon la peine de mort est toujours de vigueur mais de moins en moins pratiqué par pendaison YOUPIIIII !!! 

    Dans ce manga on découvre une nouvelle peine : la peine de mort par réparation . C'est gay enfin gai n'est ce pas ? En quoi consiste cette peine ? L'accusé doit subir dans une enceinte la même chose qu'a subit sa victime. Pour cela une équipe est en charge de l’exécution de la peine les " Sukedashi " , la famille de la victime assiste à la sentence via un système de lunette relié au membre Sukedashi chargé de l’exécution. Si le Sukedashi meurt l'accusé reste en prison pendant 3 ans et sera exécuté chimiquement. 

    Nous suivons un Sudekashi le jeune Yûji Yamagishi dans sa quête de rendre la justice aux familles des victimes, qui mène donc une double vie entre son boulot d’exécuteur de peine et cette  de la vie quotidienne qui est complètement vide  a part son amie d'enfance qui est  journaliste , contre la loi " de réparation ", obsédée de rencontrer un Sukedachi. L’amie IDÉALEarf !!!

    Chronique N°8

    Ce que je pense de ce manga :

    Eh bien, c'est bizarre en fait c'est un manga qui met en  case l'idée " Faire subir à un meurtrier violeur et autre grand criminel , le même sort que la sa victime " . Beaucoup de gens y pense on entend souvent " je ferai justice moi même " ou " je lui ferai la même chose " , c'est un fiction certes mais c'est concret ! On a une justice , un sentence , une groupe d’exécuteur , et une opposition ! Pourquoi une opposition ? Les Sukedashi ne sont ils pas des meurtriers autorisés par l'Etat ? 

    Ce manga a une vraie question de fond, avec trois points de vues , celui des Sukedaski , celui la de société et celui des familles des victimes , tout ça tantôt avec légereté , tantôt avec sérieux; je trouve ça fascinant ! Un peu déçu quand j'ai vu qu'il y avait que 5 tomes mais bon les 2 premiers sont excellents.

    glassesEncore un bon manga que je te conseille de lire ! kiss

    A bientôt pour une nouvelle chronique de manga de Geek Mama wink2


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :