• Chronique n°6

    Bienvenue dans le monde Des mots de Loveless !

    Chronique n°6

    Loveless est un manga dessiné et scénarisé par Kouga Yun depuis 2002 au Japon ! 12 volumes sont disponibles et le manga est toujours en cours ! Son défaut est le rythme de publication 2 ans entre deux tomes en moyennes . C'est un YOSEI assez sombre dont le thème principal est "la puissance des mots"

    Chronique n°6

    Qu'est ce qu'un YOSEI ?

     Dans la dernière chronique on a parlé de SEINEN ( manga pour adultes masculins ) le YOSEI c'est la même chose mais pour les femmes, des sujets matures , la sexualité , le mariage , des intrigues plus poussés ,  des univers sombres, des personnages torturés.

    Chronique n°6

    De quoi ça parle ?

     Nous suivons le jeune Ritsuka AOYAGI 12 ans, torturé par la mort de mon frère Seimei qui été assassiné sauvagement. Il intègre une nouvelle école. Mais il n'a aucune connaissance en matière de sociabilité. Il est persuadé que personne ne l'aime car seul son frère était là pour lui. La mère Aoyagi est persuadée, depuis l'assassinat de Seimei que Ritsuka n'est plus son fils mais qu'il a été remplacé par un autre garçon. Elle méprise le " nouveau" Ritsuka et le maltraite. ( Ambiance ! ) . Ritsuka suit donc une thérapie. Voilà le contexte !

    Un jour à la sortie de l’école un " adulte " attend notre jeune héro ! Sôbi ( ou Soubi ) prétend être  un ami de Seimei ( dans le manga les personnages vierges ont des oreilles et une queue de chat, après leur premier acte sexuel ces membres tombent ).  Il prétend  également connaitre le vrai nom de Seimei . Ritsuka qui pensait être le seul à qui son frère avait dévoilé son nom est déstabilisé et veut en savoir plus sur leur relation. Quand soudain un couple s'approche et défie Sôbi et Ritsuka en duel . L'arme utilisée sont les mots. Ritsuka apprend alors son vrai nom " Loveless" ( Celui qui est sans amour ) Qui sont ces ennemies ? Que veulent ils ? Que veut Sôbi ? Ritsuka retrouvra t'il la " mémoire ? Où est le vrai combattant de Loveless ? Gardera il ses oreilles et sa queue de chat jusqu'a la fin du manga ? Pourquoi  tout le monde parle de Seimei ? Pourquoi ces bandages ? TROOOOP DE QUESTIONS  !!!! j'adore !!!!

    Le système de combat est plutôt simple :

    Il y a le combattant qui récite des phrases qui prennent vie et le sacrifice qui subit les dégâts. Le but est donc de mettre KO le sacrifice ou le tuer pour briser le lien entre eux ! Un combattant peut se battre seul contre un couple mais ses dégâts sont réduit de moitiés  et c'est lui aussi qui prend les dégâts 

    Comment se forment les couples combattant / sacrifice ? 

    Ils sont liés par un nom commun ( le vrai nom ) qui s'inscrit sur la même partie du corps de chacun des partenaires , ils sont destinés depuis la naissance , ou fabriqués par l’école des combattants. Les combattants sans noms sont dits "Blanc", le nom doit être apposé par le sacrifice. Ils sont liés jusqu'à la mort. Si tu ne l'avais pas compris Sôbi était le combattant de Seimei , leur duo s’appelait " Beloved" ( l’être aimé ) .

    Pourquoi c'est mon manga préféré ?

    La relation entre les personnages est épatante, complexe , les twists de fou , Sôbi trop charismatique le bonhomme , un peu d'homosexualité sans tomber dans le hentai yaoiste ( hentai : pervers yaoi : manga contenant des relations entre hommes avec scène de sexes ) , la puissance des mots, la souffrance de ne pas savoir qui ont est réellement. La question : peut on aimé autrui si on ne s'aime pas soi même ? 

    En cadeau photo de mon tatouage en référence à ce manga qui me caractérisait beaucoup à une époque le prochain sera Reborn Beloved dans le  dos même référence avec le renaissance en plus ^^  ( je fais d'ailleurs une quête looool )

    Chronique n°6

    C'est mon épaule hein !!! 

    A la semaine Prochaine pour une nouvelle chronique de manga


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :